Nous sommes les héritiers de notre Terre. Alors, protégeons la contre ceux qui la menacent !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'homme et la flore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maldoring Iros
EarthProtect'
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 26
Localisation : Sur notre belle planète !

MessageSujet: L'homme et la flore   Mar 24 Mai - 20:55

L'impact de l'homme sur la flore

Pour avoir trop puisé dans les ressources naturelles sans prendre garde aux conséquences de nos actes, de nombreuses espèces animales et végétales disparaissent chaque jour.

Le développement de l'industrie, des transports et les pollutions qui leur sont associées, les déforestations massives, le développement des cultures... permettent d'accroître le rendement des activités de l'homme et contribuent à l'amélioration de la vie mais sont aussi responsables de l'appauvrissement de la biodiversité.

1- DEBOISEMENT



Entre 1850 et 1980, 15% des forêts du monde ont été défrichées.

En détruisant la forêt on fragilise les sols et on aggrave le risque d'érosion. Les sols dévolus à la culture s'appauvrissent rapidement accroissant le phénomène de désertification.

Les principales raisons qui poussent l'homme à raser les forêts sont économiques.

Ainsi, l'homme conquiert des terres qu'il peut consacrer à l'agriculture intensive comme celles du soja, des palmiers à huile ou de la canne à sucre.


En Amérique du nord, on a abattu les forêts de manière intensive au point qu'on a dit (Fainfield Osbonne 1948) que "c'est le cas le plus radical de destruction que l'on connaisse dans l'histoire de la civilisation".

Mais le plus grand exemple de la déforestation est l’Amazonie :

L’Amazonie est l’une des plus grandes forêts du monde avec ces 4 millions de km², c’est le poumon de la planète.

Depuis 1997 la forêt a perdu 1.7 millions d’hectare de terrain de plus l’Amazonie est un immense réservoir à espèce avec plus de 300 000 espèce sans parlé de celle qui sont découvert chaque jour.

De même l'abattage des forêts tropicales et amazonniennes -le poumon de la terre-est dramatique car quand la forêt n'existe plus, le sol fragilisé, s'oxyde rapidement à la lumière du soleil et disparaît.

De nombreuses essences tropicales comme le teck sont menacées car on se sert du bois pour des salons de jardin ou des fenêtres. Il vaudrait mieux privilégier les espèces locales comme le châtaignier ou le mélèze en France qui limitent aussi le transport.

Les ressources forestières ont été surexploitées par l'homme sans qu'il se soucie de l'avenir.


Mais contrairement aux zones tropicales, la forêt regagne du terrain en France.

Cependant, les landes sont menacées, d'une part par la plantation de pins qui présentent l'avantage de pousser rapidement et, d'autre part, par la mise en culture pour les rentabiliser grâce à une grande quantité d'engrais. Certaines régions sont obligées de sauvegarder leurs landes en créant des réserves naturelles.



2- LES RAVAGES DE L'AGRICULTURE INTENSIVE OU INAPPROPRIEE

La France est le 3ème pays forestier de l'Europe après la Finlande et la Suède. Mais depuis l'apparition de l'agriculture, le paysage forestier a été modifié. Une grande partie a été abattue pour être remplacée par des cultures au 19 ème siècle.

2.1 Les pesticides



Ils sont sont utilisés depuis la seconde guerre mondiale.Avant,on utilisait des dérivés minéraux comme le cuivre ou végétaux. En France,l'essentiel des pesticides est consommé par les forêts et les productions végétales comme les pommes de terre, les betteraves...Mais le danger vient de la banalisation de ces pesticides;on s'en sert pour désherber les autoroutes,les voies de chemin de fer,les golfs etc...Ils s'accumulent dans les sols aussi bien à la campagne qu'à la ville.Les pesticides peu dégradables(utilisées dans la culture du blé par exemple) se lient aux constituants du sol et le sol les restituent pendant plusieurs années.



Si la règlementation européenne dit "qu'ils n'exercent aucun effet inacceptable sur l'environnement", la classification (très toxique,moyennement toxique,peu toxique), diffère suivant qu'elle provient de la Francce,moins stricte, ou de l'OMS (organisation mondiale de la santé)

On sait que l'utilisation des pesticides est responsable de la disparition des lichens et mêm du dépérissement forestier.



Le déclin des pollinisateurs, dû à la prolifération de produits chimiques dans la nature, aurait un impact sur l'homme car la production de ¾ des cultures bénéficie de l'activité pollinisatrice des animaux (abeilles par exemple), leur disparition entraînerait la chute du rendement et donc une augmentation des prix.

L'écobuage est un autre procédé qui épuise la flore originelle.On l'emploie pour obtenir de l'herbe fraîche par exemple,ou comme desherbant facile,pourtant il bouleverse le milieu et change la nature des plantes qui s'installent à la place de celles qui étaient là au début;

2.2 Le drainage des terres humides

On a eu recours à ce procédé pour créer des canaux navigables et augmenter la surface des terres cultivables car ces terre humides étaient très fertiles, en Hollande, aux USA, en Angleterre.Mais ceci a pour conséquence de rendre le sol si friable qu'il est emporté par le vent et comme on a réduit le volume en enlevant l'eau de la terre , on se retrouve au-dessous du niveau de la mer et on doit construire des digues et des systèmes de pompage afin que la mer n'emporte pas tout. Le gain de ce drainage n'est pas évident.Des espèces animales rares ont disparu ainsi, car les zones humides abritaient une faune et une flore indispensables à l'équilibre environnemental .

Exemple : le marais poitevin a perdu son lable de Parc naturel régional en 1997 pour avoir transformé trop de prairies humides en cultures. A l'état naturel, elles ont un rôle important pour l'épuration des eaux et la régulation des crues

Selon le WWF (World wildlife fund), les sécheresses de plus en plus fréquentes vont nuire aux pays méditerranéens. Elles sont aggravées par l'irrigation des cultures groumandes en eau comme le maïs qui a remplacé les plantations traditionnelles ( oliviers, citronniers, ...) qui se contentaient de l'eau de pluie.

2.3 Les OGM (Organismes génétiquement modifiés): progrès ou danger?

Le soja et le maïs destinés sont parfois de plantes transgéniques. Le sgènes de ces organismes vivants ont été manipulés pour obtenir certaines propriétés.

Mais ces plantes vont-elles se croiser avec des espèces sauvages en créant une pollution génétique?

2.4 Le remembrement

C'est le regroupement, l'aggrandissement de parcelles cultivables. Après la seconde guerre mondiale, l'agriculture se modernise, on emploie des engins qui pour se déployer ont besoind e grands espaces. 3 millions de km² de haies végétales sont arrachées à ces fins. Ceci à nui à la biodiversité de nos campagnes.

2.5 Une catastrophe : la marée verte



Les engrais agricoles rejettent des nitrates qui entraînent la prolifération rapide d'algues vertes sur certaines côtes (Nord Bretagne par exemple). Celles-ci absorbent l'oxygène de l'eau et masquent la lumière, appauvrissant la vie marine, contrairement aux algues « normales » qui jouent un rôle essentiel dans la formation des dunes et fournissent un engrais naturel aux plantes qui germeront dans le sable.


La solution est une agriculture écologiquement et socialement responsable.Celle-ci devra tenir compte de tous les éléments qui font de notre terre un réservoir naturel qui s'économise et se respecte.


3. LE SOL ET SEULEMENT L' HOMME

Le seul piétinement de l'homme inflige à la terre des empreintes qui tassent le sol et le marque pendant des années.

Il peut finir par tuer les arbres.Dans la forêt de Fontainebleau, on a mis en place des protections et des mesures ont été prises dans les parcs nationaux d'Amérique du nord.

En Indes,certains endroits qui étaient une jungle sont recouverts de croûte de boue séchée où plus rien ne pousse.

L'accroissement rapide de la population humaine a donné naissance à des conduites désastreuses qui visaient à obtenir rapidement et sans regard sur le futur des ressources venues du sol.Il est urgent de rétablir l'équilibre en cherchant à résoudre les problèmes mondiaux sous l'angle de l'écosystème;


les activités humaines de loisir comme le VTT ou la chasse menacent la survie de certaines plantes. Une loi de 1976 permet par un « arrêté de biotope » d'interdire une activité si la survie d'une plan te olu d'une espèce animale est en jeu. Par exemple, dans les dunes, le passage des promeneurs et engins à moteur met à mal les plantations d'oyats. Des palissades sont bâties pour les protéger car si le sable est nu, la dune devient mobile et plus sensible à l'érosion.

Le lys de mer a dû être protégé en raison des menaces sur son habitat : la dune.

« Une espèce qui disparaît, c'est une richesse et un réservoir génétique précieux perdu à jamais »


4. L'HOMME, L'INDUSTRIE et L'URBANISATION

Quand l'homme veut profiter des richesses en minéraux de la terre, il provoque aussi des catastrophes ; des émanations toxiques qui abîment les pâturages(fonderie d'aluminium déversant des vapeurs fluorées en Ecosse) ou une contamination des sols par le plomb qui dure des années. Les mines de charbon quant à elles donnent de grands et laids terrils en Angleterre.

De plus, les engins d'extraction cause de gros dégâts. Ils blessent les collines en laissant des marques mais aussi en entraînant l'érosion des pentes.

En ville, les sols sont contaminés par le zinc,le plomb, ou l'arsenic.

Les sols s'appauvrissent ou sont même stérilisés par les différents polluants,voire asphyxiés par le béton qui annule toutes les richesses du sol.

Ainsi les besoins de développement urbain avec la création de villes nouvelles et, avec elles, les routes, autoroutes, aéroports...entament la nature.(le bois de Vincennes devrait être amputé par l'autoroute Paris-Reims).

Parfois ,on apprend des nouvelles incompréhensibles; des forêts sont parfois utilisées de manière dérisoire.Ainsi, en Finlande, une forêt de grands conifères et de bouleaux de Laponie, des arbres de plus de 300 ans, ont été transformés en pâte à papier.On tue de cette façon un milieu qui abrite de nombreuses espèces menacées et le territoire d'un peuple éleveurs de rennes.


La situation dans les pôles n'est pas meilleure.

En Arctique, si loin pourtant, l'homme fait encore des dégats!

Il a implanté des exploitations minières et polaires, des industrties...qui ont des conséquences néfastes sur le milieu.

Les engins tassent le sol ,la pollution s'infiltre partout.Ce milieu fragile mais riche de reserves naturelles et d'espèces protégées doit être défendu et préservé


L'exploitation du sol : la moitié des tourbières françaises ont disparu au siècle dernier à cause de l'exploitation de la tourbe qui offre diverses propriétés : chauffage, jardinage, etc. C'est dommage car la tourbière accueille des plantes spécifiques comme la linaigrette ou des plantes carnivores comme le drosera.

Il est parfois nécessaire de déplacer des routes côtières, des campings et bâtiments pour préserver des cordons dunaires comme à Sète et Marseillan dans l'Hérault, car l'érosion menace les côtes. Elle résulte des aménagements, surféquentation, et du réchauffement climatique qui fait monter le niveau de la mer.

L'urbanisation galopante est responsable d'une dégradation de l'environnement par exemple au sud de Valence en Espagne.

Les intérêts économiques prévalent sur ceux de la nature.

5. LA POLLUTION

5.1 La pollution des sols : est dûe aux engrais, produits chimiques, industries, transports....

Les grands responsables sont :

* l'élevage intensif (porcs en Bretagne par exemple)
* l'agriculture intensive
* les décharges mal gérées
*
* les sites industriels contaminés, en activité ou abandonnés : ils sont responsables de la diffusion des polluants absorbés par la racine des plantes.

5.2 Le cas des récifs coralliens :

Dégradés par la pollution, le réchauffement planétaire, les récifs coralliens dépérissent à un rythme très rapide.

Les coraux sont pourtant très intéresatns pour l'homme ; l'AZT, traitement du SIDA, et la moitié des recherches sur le cancer sont issues des récifs coralliens. De plus, le corail, constitué à partir de carbonate de calcium, est compatible avec le corps humains pour fabriquer des prothèses osseuses.

Les coraux sont aussi une barrière protectrice contre les tsunamis.

5.3 Le cas du nucléaire



77% de l'électricité en France est produite par le nucléaire. Il permet de rendre la France indépendant en matière d'électricité. Mlais les accidents nucléaires type Tchernobyl en 1986 en Ukraine, inquiètent à cause des déchets radioactifs car la terre est contaminée pednat de nombreuses années.


6. UN DESEQUILIBRE : ESPECES MENACEES /

ESPECES ENVAHISSEUSES

Espèces menacées en France :

* la gentiane ligure (Alpes maritimes et ligures)
* le sabot de Vénus (orchidée des sous-bois ou au pied es falaises)
* l'edelweiss (reine des glaciers)
* l'aster des Pyrénées
* le saxifrage « oeil de bouc » dans les Marais
* etc.

liste des espèces végétales protégées sur www.ecologie.gouv.fr


Espèces envahisseuses : elles ont été introduites par l'homme et ont colonisé les milieux au détriment des espèces locales :

* le mimosa d'hiver (d'Australie et de Tasmanie) entre en compétition avec la flore locale en Méditerranéens
* l'arbre aux papillons (venu de Chine) empêche l'accès aux cours d'eau et provoque l'effondrement des berges
* etc.


7. LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE


Il a des conséquences aussi sur la flore : disparition prévue d'espèce végétales, d'îles basses, de plaines deltaïques comme le Nil ou la Camargue.

En France, le chêne et l'epicea vont reculer ; 1/3 de la surface du delta du rhône risque d'être submergé.


EN CONCLUSION DE L'IMPACT SUR LA FLORE

Une remise en question s'impose.

Fondée sur le respect de la nature et des paysages, le refus des engrais chimiques, des pesticides et des OGM, l'agriculture biologique permettrait de préserver l'équilibre des sols et des plantes en choisissant les espèces végétales et animales adaptées aux conditions naturelles.

(source: http://tpe1ers.e-monsite.com/rubrique,ii-l-homme-et-la-flore,265051.html)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://virtual-land.forums-actifs.com/
 
L'homme et la flore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EARTHPROTECTION. ♣ Sauvons la planète ! :: EarthProtection :: Destruction de la faune et la flore-
Sauter vers: